17 novembre 2006

Se passionner pour tout et ne tenir à rien.

Elles sont tombées comme des perles le long de mes joues pour se recroqueviller pudiquement sur mon oreiller. L'instant sourd. J'ai eu l'impression de redevenir cet enfant qui pleure d'épuisement parce qu'on ne le comprend pas, alors qu'il a juste besoin d'être rassuré. Je suffoque. Il n'y a pas de berceuse pour les grands. J'ai envie de lui lire mes mots pour qu'elle comprenne qui je suis vraiment. Qu'elle sache que rien que son sourire me donne envie d'écrire et qu'elle voit cette flamme resplendissante qui apparaît quand je suis en train de composer mes rêves. On doit continuer à courir. Elle n'est personne. Les pages de la vie se tournent au rythme de la musique sans qu'on ait la force de rester éternellement debout. Ce n'est rien. Je vais laisser mon sourire hypocrite dans son casier et je volerai le sien au passage. Mes poches se vident à ses pieds et mon regard se perd dans ses yeux bleus. Je n'ai pas peur. Je la prend dans mes bras pour la consoler et je m'immiscie dans son monde en bloquant l'horloge de son bureau. C'est notre moment et ils n'ont pas le droit de me dire qu'on a pas le temps d'écouter les gens. Regarde. Les minutes s'écoulent au son de sa voix et les notes du piano courent dans toute la salle pour me faire oublier toutes ces choses qui me font mal. Moment magique. A ton tour de m'écouter. Les visages sont trop flous pour que je puisse me souvenir des sourires partagés. Je n'ai pas envie de réfléchir. J'oublie et je m'efface le temps de me retrouver et de remettre un pied devant l'autre. La vague m'emporte et laisse mes mots sur le côté. Je roule dans les flaques d'eau avec ce sourire au coin des lèvres en frissonnant d'un excès de liberté imaginaire. Il a eu un accident. Je veux qu'on m'aide à fermer les yeux et qu'on me fasse rire jusqu'à en souffrir. J'ai envie de me blottir dans la bulle d'un inconnu sans être obligée de parler. Ils oublieront. J'aimerai me noyer dans des mots qui me sont destinés. Des tonnes de lettres sans signature pour me laisser imaginer. Elle n'était pas là.

jg

Posté par Escargotte à 19:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Se passionner pour tout et ne tenir à rien.

    surprise

    Quand j'ai lu ta note, cela m'a décidé a en écrire une aussi alors voila, je te met le lien et te laisse découvrir... ^^

    http://legendes-automnales.mabulle.com/index.php/2006/11/18/77773-petit-homme

    Posté par Koa, 18 novembre 2006 à 03:16 | | Répondre
  • ça faisait un p'tit bout de temps que je n'étais pas venue ici. t'as tjs la belle façon de dire les choses.

    Posté par mademoiselle b., 20 novembre 2006 à 11:46 | | Répondre
  • Happy Birthday

    J'apprends sur la bulle de Betty que c'est ton anniversaire ? Ou du moins c'était hier ? Et bien Bon anniversaire, j'espère que tu le fêtera et que tu recevras plein d'amour pour cette occasion^^ bises

    Posté par Koa, 20 novembre 2006 à 17:22 | | Répondre
  • je suis de retour.
    texte tres beau comme d'hab. courage.
    à très bientot

    Posté par Etienne, 24 novembre 2006 à 16:38 | | Répondre
Nouveau commentaire